Sommaire des dossiers

Petit guide pour un Grand Pardon

Depuis Noël les témoignages se multiplient de la joie à recevoir l’indulgence du jubilé, qu’on l’ai demandée pour soi-même ou pour un défunt. Et les façons de demander cette indulgence plénière sont nombreuses et toutes à notre portée.

Par exemple cette mère dont le fils a une grave maladie vient de découvrir - en lisant plus attentivement la bulle du jubilé – qu’elle pouvait offrir le temps consacré à des soins difficiles comme démarche pour recevoir l’indulgence. Elle a offert cette indulgence pour une personne récemment décédée de son entourage. A l’instant un homme me raconte qu’il revient de saint Louis d’Antin – une église près de la gare Saint Lazare à Paris, l’une des huit désignées par l’Archevêque pour le Jubilé - . Il y a fait le pèlerinage spécialement pour une personne de a télévision dont on a annoncé la mort ces jours derniers.

C’est qu’en effet non seulement on peut demander et recevoir pour soi-même l’indulgence plénière du Jubilé, mais encore on peut la demander et l’offrir pour les âmes des défunts. En le faisant, dit le Décret du Jubilé, on accomplit une " action insigne de charité surnaturelle, en vertu du lien par lequel, dans le Corps mystique du Christ, les fidèles qui sont encore en pèlerinage sur la terre sont unis à ceux qui ont déjà conclu leur cheminement terrestre ". Et savez vous combien de fois l’indulgence peut être demandée ? Jusqu’à une fois par jour ! Voyons donc à quelles conditions , de quelle manière : où, quand, comment ?

 

COMMENT OBTENIR L’INDULGENCE DU JUBILE

1° Dans tous les cas le Sacrement de Réconciliation (la Confession) et la Communion Eucharistique, et prière aux intentions du Pape
La Confession n’a pas besoin d’être répétée chaque jour où l’on demande l’indulgence. Mais il est demandé de " recevoir fréquemment la grâce du sacrement de la Réconciliation pour progresser dans la conversion et la pureté du cœur "( Décret).
On participera , par contre, à l’Eucharistie le jour même où l’on demande l’indulgence (mais pas nécessairement dans le " lieu " du pèlerinage, voir la suite).

"Ces deux moments culminants doivent être accompagnés avant tout du témoignage de communion avec l’Eglise, manifestée par la prière aux intentions du Pontife Romain, et aussi les actions de charité et de pénitence ( voir ci-dessous) actions qui entendent exprimer la vraie conversion du cœur à laquelle conduit la communion avec le Christ dans les sacrements… "
" le Christ est l’indulgence et la victime offerte pour nos péchés ".
L’Esprit Saint " qui est le pardon des péchés " est répandu dans nos cœurs par la l’Eucharistie et la Confession, il nous " incite à une rencontre filiale et confiante avec le Père des miséricordes ". De cette rencontre découlent " les engagements de conversion et de renouvellement " , " de communion ecclésiale " et de " charité envers les frères ".

3° Quels pèlerinages faire, quelles églises visiter ?

A- A Rome :
visite de l’une des 4 Basiliques dites " Patriarchales ", c’est à dire :
- la Basilique Saint Pierre , du Vatican.
- Le Latran, Basilique du St Sauveur
- Sainte Marie Majeure
- Saint Paul hors-les-murs
Et aussi Sainte Croix de Jérusalem, Saint Laurent hors-les-murs, La Madonna del Divino Amore, Les Catacombes chrétiennes.

B- En Terre Sainte :
Le Saint Sépulchre, à Jérusalem ; L’Eglise de la Nativité à Bethléem ; l’Eglise de l’Annonciation à Nazareth.

C – Dans tous les diocèses du monde

La Cathédrale

Eventuellement d’autres Eglises, Chapelles ou Lieux de Pèlerinage désignés par l’Evêque.

4° Que faire dans l’Eglise ?
- ou bien suivre la messe
- ou bien participer à une célébration liturgique comme les Laudes , les Vêpres,..
- ou bien à un exercice de piété tel que le Chemin de Croix, le Chapelet, l’Hymne Acathiste…
- ou encore, hors cérémonie commune, un certain temps d’adoration eucharistique et de pieuse méditation, celle-ci se conclura par le Notre Père, le Credo et une invocation à la Vierge Marie.

5° Autres actions possibles (sans pèlerinage ou visite d’Eglise désignée) Il faut bien sûr comme il a été dit au 1° s’être confessé récemment et participer à l’Eucharistie le jour même. Et comme au 4° prier aux intentions du saint Père et dire les prières de la foi chrétienne pour manifester la communion à l’Eglise( Notre Père, Credo, invocation à Marie).

A. Visites à des personnes qui en ont besoin :
Malades, Prisonniers, Personnes âgées et seules, Handicapés, etc.

B. Initiatives généreuses de pénitence
Par exemple, s’abstenir de choses superflues pendant un jour : tabac, boissons alcoolisées ; jeûner selon les normes générales de l’Eglise et donner aux pauvres une somme proportionnelle

C. Donner une somme significative à des œuvres à caractère religieux et social. En faveur notamment de l’enfance abandonnée ; de la jeunesse en difficulté ; des personnes âgées dans le besoin ; des étrangers dans les pays où ils cherchent de meilleures conditions de vie…

D. Consacrer une partie convenable de son temps libre à des activités qui ont un intérêt pour la communauté ou d’autres formes semblables de sacrifices personnels.


En savoir plus: