Sommaire des dossiers

Question sur les Indulgences

Est-ce qu’on demande l’Indulgence seulement pour soi ou aussi pour d’autres ?


1. Demander l’Indulgence plénière pour soi-même, c’est un acte de conversion, de réparation et de charité:

  • acte de conversion parce que demander l’Indulgence, c'est se reconnaître pécheur, se confesser et vouloir de tout son cœur désormais aimer plus, aimer mieux;

  • acte de réparation: toute faute, tout manque d'amour de ma part a des répercussions sur le monde. Il y a une grande solidarité entre les hommes. Si un seul homme, Jésus Christ, sauve tous les hommes, chaque homme, avec Adam, par ses péchés, est cause d'un manque d'amour dans le monde. Mais, en recevant humblement le don de l’Indulgence, non seulement je suis moi-même rétabli dans l’amour, mais avec cet amour, en union avec Jésus Christ, j’élève le monde.

"Dans son chemin de conversion, le chrétien ne se trouve pas seul. Dans le Christ et par le Christ, sa vie est unie par un lien mystérieux à la vie de tous les autres chrétiens dans l’unité surnaturelle du Corps mystique"
"Ainsi s’instaure entre les fidèles un merveilleux échange de biens spirituels, en vertu duquel la sainteté de l’un apporte aux autres un bénéfice bien supérieur au dommage que le péché de l’un a pu causer aux autres". (Bulle, n° 10 - voir tout le paragraphe)

... "Cela fait partie de la grandeur de l’amour du Christ de ne pas nous laisser dans la condition de destinataires passifs, mais de nous impliquer dans son action salvifique et en particulier dans sa passion" (Bulle, n° 10).
"Je complète ce qui manque aux souffrances du Christ en ma chair pour son Corps qui est l’Eglise" (Corinthiens 1, 24).

Il faut en conclure

  • 1°) que l’on ne peut pas "appliquer" l’indulgence du Jubilé à une autre personne vivante;
  • 2°) mais que, lorsque l’on demande soi-même l’Indulgence, par cette démarche de conversion, et surtout par le Don de Dieu que l’on accueille volontairement, nous apportons aux autres un surcroît d’amour.

2. On peut demander l’Indulgence plénière pour les âmes des défunts

"L’Indulgence du Jubilé peut être appliquée par mode de suffrage aux âmes des défunts.
Ce faisant, on accomplit une grande action de charité surnaturelle, en vertu du lien par lequel, dans le Corps mystique du Christ, les fidèles qui sont encore en pèlerinage sur la terre sont unis à ceux qui ont déjà conclu leur cheminement terrestre". (Décret sur l’obtention de l’Indulgence du Jubilé)

Est-ce "automatique" ?

Non. Nous offrons à Dieu cette grâce spéciale. Nous ne lui donnons pas des ordres. Mais nous faisons une pleine confiance à la miséricorde de Dieu pour le salut de l’âme de telle ou telle personne. C’est ce que veut dire "par mode de suffrage".

Tous les jours, on peut faire la demande de l’Indulgence pour l’âme d’un défunt: parents, amis... et ennemis. C’est une belle occasion d’offrir un acte de charité pour ceux qui ne nous aimaient pas – ou que nous n’aimions pas. C’est l’occasion aussi de leur pardonner, avec le Christ, le mal qu’ils nous ont fait, et d’être guéris des séquelles de cette souffrance.


Mots clés :
Indulgences, defunts, ames mortes, purgatoire
Résumé On peut demander les indulgences : pour soi meme et aussi pour les defunts, les ames des morts, ceux qui sont en purgatoire.

En savoir plus: