La Charte de Sarajevo
 

 

Journalisme, édition, radio, télévision, musique, publicité.

Introduction : Une charte pour les médias

Qu'est-ce que le Forum international de la Communication? Un réseau informel né de façon spontanée en 1991 lorsque quelques professionnels des médias se sont décidés à oeuvrer de concert pour une meilleure crédibilité de leur profession. Il s'agissait d'abord d'un engagement personnel de chacun pour un professionnalisme de qualité et un meilleur service du public, puis, par des colloques organisés à travers le monde - quinze en dix ans - d'une détermination de faire passer le message à d'autres confrères, en particulier dans les pays accédant à la démocratie.

Lors d'une assemblée des médias qui s'est tenue dans la capitale bosniaque du 28 septembre au 2 octobre dernier avec l'appui d'instances connues comme l'Association mondiale des Journaux et la Fédération internationale des Journalistes, le Forum a rendu publique la "Charte de Sarajevo". Non pas une résolution collective de fin de manifestation, mais une invite à un engagement personnel de la part de professionnels des médias. Nous reproduisons ici ce texte en plusieurs langues et nous convions ceux qui le désireraient à renvoyer ce texte signé à l'adresse indiquée.

Le Forum international de la Communication est accessible par internet (pour le moment essentiellement en anglais) à cette adresse: <www.icforum.org>

Ses coordonnées: International Communications Forum, 24 Greencoat Place, Londres SW1P 1RD, Grande-Bretagne. Tél. +44.207.798.6000. Fax: +44.207.798.6001.

Président: William Porter. Vice-président: Bernard Margueritte. Co-secrétaires: Hugh Nowell, e-mail: <hughn@london.mra.org.uk> - Jean-Jacques Odier, e-mail: <JJOdier@aol.com>

 

LA CHARTE DE SARAJEVO

Au seuil du XXIème siècle, des journalistes

proclament leur engagement d'intégrité et de service du public

Document lancé lors d'une assemblée de professionnels des médias, "Sarajevo 2000",

et adopté par les participants le 30 septembre 2000.

Nous, hommes et femmes des médias - professionnels de tous niveaux, du rédacteur en chef et du réalisateur au reporter débutant et à l'étudiant en journalisme; de la presse, de la radio, de la télévision, du cinéma, de l'édition, du théâtre, de la publicité et des relations publiques, à la musique et à la création artistique - réunis dans cette ville de Sarajevo, chargée d'histoire et de beauté, mais meurtrie par les événements, nous rendons hommage et disons notre respect aux millions d'êtres humains que nous nous efforçons d'informer, de divertir ou d'instruire.

Nous voyons derrière nous un siècle de réussites et de carnages, d'avancées technologiques foudroyantes et de terribles misères humaines, de mobilité et d'isolement, de guérisons et de haines. Un siècle dans lequel deux guerres mondiales ont surgi d'un continent européen prétendument développé et civilisé. Un siècle qui a su diviser l'atome, mais qui a aussi divisé les familles, les communautés, les nations. Un siècle qui s'est terminé sur une trentaine de conflits non résolus.

Alors que nous avons réussi, grâce à nos compétences et à la technologie, à atteindre jusqu'au dernier homme de la planète, nous qui travaillons dans les médias reconnaissons que nous n'avons pas su créer le climat permettant de résoudre les problèmes, de réconcilier les groupes antagonistes et les intérêts conflictuels, d'instaurer la paix et la justice.

Au seuil de ce nouveau siècle, nous voulons nous engager - et nous espérons refléter là les vues et les sentiments de la vaste majorité de nos confrères - envers tous ceux qui vont vivre, aimer et travailler tout au long des cent prochaines années.

Nous nous attacherons à vous informer avec clarté, honnêteté et indépendance d'esprit sur tout ce qui se passe dans le monde au niveau de l'individu, de la famille, de la collectivité, de la nation et au-delà. Nous nous efforcerons de présenter les faits, de les expliquer, et certains d'entre nous s'appliqueront modestement à les interpréter. Si nous réussissons dans cette tâche, nous pensons que vous, membres du public, serez mieux à même de prendre les bonnes décisions, d'élire des dirigeants de qualité et de bâtir une société de justice et de compassion.

Nous voulons un monde où chacun aime assez et partage assez pour que chacun ait en suffisance. Un monde où le travail et la richesse du monde seront à la portée de tous et à l'abri de toute exploitation.

Nous nous efforcerons de concevoir une création artistique et des divertissements qui inspirent et stimulent tout en donnant à l'humanité sens et espérance. Nous

travaillerons pour élever et non pour abaisser. Nous mettrons au défi les hommes

politiques d'avoir pour objectif la prochaine génération, et non la prochaine élection; nous encouragerons les gouvernements à conclure des traités qui se concrétiseront dans le cur des gens au lieu d'être des chiffons de papier, nous aiguillonnerons les dirigeants du monde économique et social afin qu'ils répondent avec équité aux besoins matériels de l'humanité.

Par tous les moyens de communication, nous chercherons à donner une qualité d'éducation qui aidera les prochaines générations à affronter les défis de leur époque avec compétence et clairvoyance.

Nous allierons à la liberté le sens des responsabilités, au talent l'humilité, au privilège l'intention de service, au confort l'esprit de sacrifice, à la conscience professionnelle le courage.

Nous nous efforcerons de mettre en pratique dans nos vies les valeurs que nous attendons, ou exigeons parfois, des autres; nous ferons front à l'hypocrisie, à l'oppression, à l'exploitation, au mal, d'abord par notre propre intégrité, puis par tous les moyens qui sont à notre portée pour atteindre notre public; nous ne prétendons pas à la perfection, mais nous essaierons d'être vrais, de nous garder de la duplicité, de l'ambition égoïste et des comportements dévoyés.

Nous ne cesserons pas nos efforts tant que le dernier canon ne se sera pas tu, tant que toutes les injustices n'auront pas été redressées, tant que les hommes ne pourront connaître une vie chargée de sens et de dignité.

En cette période de renouveau, nous nous engageons à réaliser ces aspirations et ces obligations. Puissent les forces les meilleures qui sont en nous, spirituelles, morales ou humanistes, nous aider à tenir cet engagement.

 
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

A l'attention des professionnels des médias qui n'étaient pas présents à Sarajevo:

Si vous désirez vous associer à cette charte, veuillez soit signer dans le cadre ci-dessous et renvoyer le document à l'une des adresses ci-dessous, soit indiquer votre accord par e-mail à: icf_org@yahoo.co.uk ou par le site Internet http://www. icforum.org

 

Inscrivez votre nom en toutes lettres: .............................................................................................

Activité professionnelle: ...................................................................................................................

Entreprise (facultatif): .......................................................................................................................

Pays: ...................................................................................................................................................

 

Forum international de la Communication:

ICF, 24 Greencoat Place, Londres SW1P 1RD. Angleterre

ou: Case postale 3, 1211 Genève 20, Suisse.