La chronique de la semaine Du nouveau sur l'astrologie ?
Chronique du 28 janvier 1998

SKY&TELESCOP et SCIENCE et VIE (Janvier 98) font à nouveau l’étude de l’astrologie. Y-a-t-il du nouveau ?

Du côté des astrologues.

 

Rien de nouveau. Si on leur demande, pourquoi ils n’ont pas prévu avec précision les dates de la chute de la bourse à Hong Kong, à Séoul ou à Tokyo, ils vous répondent, qu’ils ne prédisent que les grandes tendances.

C’est avouer leur incapacité. Car si vous examinez bien la façon dont ils ont annoncé « la grande tendance », vous pourrez constater :

  • soit que tout le monde la connaissait déjà. Exemple en France, la crise de la sécurité sociale.
  • soit que dans le texte complet de « l’annonce » de l’astrologue, une tendance et son contraire soient annoncés de façon suffisamment large et floue pour que tout puisse arriver.

Du côté des scientifiques.

On distingue les sciences dures et les autres. Du côté des sciences dures, physique et astronomie, rien de nouveau.

- Quelles forces pourraient agir qui correspondent à des positions d’étoiles et de comètes ?

 

Pour la force gravitationnelle, le soleil et la lune sont les seuls corps célestes qui aient une influence notable.

Or l’année lunaire est différente de l’année solaire, et cette différences ( 355 jours-365 jours 1/4 ) fausse complètement les points de repère des signes du zodiaque : chaque année la lune va retrouver un décalage variable par rapport aux signes.

Quant à l’influence des autres planètes, elle est, sur le plan de la gravité, pratiquement nulle sur un corps humain.

L’influence de Mars est moins importante que celle de la Tour Eiffel à Paris, comme nous l’avons dit à la suite de RUPHY et HURE ( La Recherche, dec.96). L’équipe de Sciences et Vie a fait remarquer que l’influence de la planète Mars à l’heure où le bébé naît est ridicule par rapport au poids de l’accoucheur, auquel il faut ajouter sans doute celui de la famille, et bien sûr le poids de l’immeuble et celui des voisins...

 

Par rapport au champ magnétique du soleil, et à la barrière de protection magnétique de la terre, c’est également complètement imperceptible.

- Y-a-t-il d’autres forces ?

 

C’est l’argument de certains. Cette hypothèse n’a aucune valeur, car rien dans l’univers n’a permis jusqu’à présent de déceler de telles « autres forces » qui donneraient aux planètes et à certaines étoiles particulières une influence sur les corps humains.

La jumbologie

 

Selon des spécialistes de Science et Vie, un nouveau charlatanisme serait en train de creuser la tombe de l’astrologie, il s’agit de la « jumbologie ».

La jumbologie consiste à noter la position de tous les jumbo-jets, ou gros avions, au moment de votre naissance. Il est en effet presque possible de connaître toutes les positions de ces avions. Bien entendu, certains vols ne sont pas enregistrés, comme celui des deux avions américain et allemand, qui se sont tamponnés dans l’Atlantique au large de la Nambie.

Demandez donc à votre astrologue favori, quelle place il donne à la jumbologie dans ses avis.

Et s’il veut se perfectionner, je suis prêt à lui donDu nouveau sur l'astrologie ?
Chronique

Du côté de l’astrologie, y-a-t-il du nouveau ?

Du côté des astrologues.
Rien de nouveau. Si on leur demande, pourquoi ils n’ont pas prévu avec précision les dates de la chute de la bourse à Hong Kong, à Séoul ou à Tokyo, s’ils n’ont pas décrit les vagues de la crise financière récente, ils vous répondent, qu’ils ne prédisent que les grandes tendances.
C’est avouer leur incapacité. Car si vous examinez bien la façon dont ils ont annoncé « la grande tendance », vous pourrez constater :
soit que tout le monde la connaissait déjà. Exemple en France, la crise de la sécurité sociale.
 soit que dans le texte complet de « l’annonce » de l’astrologue, une tendance et son contraire soient annoncés de façon suffisamment large et floue pour que tout puisse arriver.


Du côté des scientifiques.
On distingue les sciences dures et les autres. Du côté des sciences dures, physique et astronomie, rien de nouveau.
- Quelles forces pourraient agir qui correspondent à des positions d’étoiles et de comètes ?
Pour la force gravitationnelle, le soleil et la lune sont les seuls corps célestes qui aient une influence notable.
Or l’année lunaire est différente de l’année solaire, et cette différences ( 355 jours-365 jours 1/4 ) fausse complètement les points de repère des signes du zodiaque : chaque année la lune va retrouver un décalage variable par rapport aux signes.
Quant à l’influence des autres planètes, elle est, sur le plan de la gravité, pratiquement nulle sur un corps humain.
L’équipe de Sciences et Vie a fait remarquer que l’influence de la planète Mars à l’heure où le bébé naît est ridicule par rapport au poids de l’accoucheur, auquel il faut ajouter sans doute celui de la famille, et bien sûr le poids de l’immeuble et celui des voisins...

Les forces magnétiques des planètes entrent-elles en jeu ?
Par rapport au champ magnétique du soleil, et à la barrière de protection magnétique de la terre, c’est également complètement imperceptible.


Y-a-t-il d’autres forces ?
C’est l’argument de certains. Cette hypothèse n’a aucune valeur, car rien dans l’univers n’a permis jusqu’à présent de déceler de telles « autres forces » qui donneraient aux planètes et à certaines étoiles particulières une influence sur les corps humains.


La jumbologie
Selon des spécialistes de Science et Vie, La jumbologie consiste à noter la position de tous les jumbo-jets, ou gros avions, au moment de votre naissance. Il est en effet presque possible de connaître toutes les positions de ces avions. Bien entendu, certains vols ne sont pas enregistrés, comme celui des deux avions américain et allemand, qui se sont tamponnés dans l’Atlantique au large de la Nambie.
Demandez donc à votre astrologue favori, quelle place il donne à la jumbologie dans ses avis.
Et s’il veut se perfectionner, je suis prêt à lui donner des cours de Netologie.

La Netologie (Copyright HM Catta), c’est étudier la configuration exacte de tous les écrans internet disponibles au moment de votre conception.