Sommaire

Les Saints Vétérinaires:

Retour sommaire breton

 

          Etrange ? Une thèse de vétérinaire a été soutenue par Claude Millour sur « les Saints Vétérinaires ». c’était en 1946. Jusqu’à la Seconde Guerre mondiale en effet les paysans bretons même s’ils avaient recours aux soins du vétérinaire pour beaucoup ne manquaient pas de prier tel ou tel saint déterminé,au pardon duquel ils pouvaient se rendre dans la région. Et au besoin avec l’animal, c’était le cas pour les chevaux.
          La revue Skol Vreizh, en 1990, dans son numéro 19, a redonné la parole à C. Millour pour un album délicieux. Grâce à lui nous vous présentons un premier de ces Saints : Saint Hervé, autrefois prié dans certains endroits pour les CHEVAUX.

SAINT HERVE : Saint invoqué pour les chevaux (521-566)

 

Le saint aveugle, était prié pour les chevaux à GOURIN et à LANGOELAN , dans le Morbihan. Dans cette dernière paroisse sa chapelle est située à Saint Houarno. Si ce saint est actuellement connu sous le nom d'Hervé, il était autrefois dit en breton Houarne ou Houarno. Selon Albert LE GRAND, il fut baptisé HUVARNE. Houarno se retrouve dans le lieu LANHOUARNEAU (Finistère) paroisse où il mourut, et dans le nom d'un village de BOURBRIAC (Côtes d’Armor) dit Saint Houarneau, la plaque bretonne précisant Sant Houarne (chapelle et pardon).

En pays gallo, ce saint est devenu Saint Houarniaule, en particulier à Notre Dame du Haut en TREDANIEL. Mais les statues de cette chapelle ayant été volées (nuit du 19 au 20 avril 1986) elles ont été remplacées par des copies et on a inscrit aux pieds de Saint Houarniaule le nom Hervé. Ainsi on est passé d'un nom à un autre ; la forme Houarniaule risque d'être oubliée ...
Sa protection dés chevaux peut venir de sa vie. En effet un loup ayant dévoré l'âne qui labourait ses champs, le saint obligea ce loup à venir remplacer l'âne, à la grande surprise du fidèle Guiharan. D'autres récits attellent le loup à une charrette. Dans l'iconographie bretonne, Guiharan et le loup accompagnent souvent le Saint.

On peut aussi penser que son ancien nom breton Houame rappelant le mot breton Houarn (fer) n'est pas étranger à l'intérêt que Saint Hervé est censé porter aux chevaux. Nous retrouverons ce type de rapports phonétiques.

A GOURIN la chapelle Saint Hervé est située à cinq kilomètres du bourg. Bien qu'il ne soit pas le patron de la paroisse, son pardon était le grand pardon de GOURIN (dernier dimanche de septembre) ; il y avait aussi un petit pardon en Juin, fête de Saint Hervé (le 17).

Une strophe du "Kantig Sant Hervé" est fort explicite :

"Dour e feunten zo brudet, en deus galloud meurbet
Da bellat diouz ar c'hezeg pep droug ha pep klenved.
Rak-se da zeiz e bardon, eus pep korn eus ar vro
Gant kezeg a vandennou eur bobl tud ta eno."


(L'eau de sa fontaine est renommée, elle a le pouvoir extraordinaire
d'éloigner des chevaux tout mal et toute maladie
c'est pourquoi le jour de son pardon,
de tous les coins du pays une foule de gens vient avec des chevaux.)


A LANGOELAN, la chapelle est située à trois kilomètres du bourg. Le pardon a lieu le troisième dimanche de juillet. Ce pardon a été très important avant 1939, 500 à 700 chevaux selon un ancien.

Dans les années 90 à Saint Houarno en LANGOELAN, Saint Hervé est toujours prié pour les chevaux (16.07.89). Il y a une messe le matin. Avant les vêpres, le clergé va au-devant des chevaux et des tracteurs au bout de la route et tout le monde revient en procession, bannières et chants :

"O Sant Houarnaou, sant beniget
A zoh en droug hag er hlenued
Goarantet ni hag hun ronset."


(ô Saint Hervé, saint béni
du mal et de la maladie
protége-nous et nos chevaux).

Les chevaux vont en tête, les tracteurs à la queue, pour ne pas affoler les chevaux ! Chevaux et tracteurs se rangent dans une prairie, face à la chapelle et un prêtre les bénit. Ensuite il y a vêpres pour les fidèles.


Gloadou MILLOUR
Extrait de : " Les Saints vétérinaires "
Revue Skol Vreizh. Montroules, oct. 1990